Présentation des activités Lien Knin


 

Afin d’améliorer la qualité de_MG_3557+PORTRAIT vie des résidents en établissements médico-sociaux, un grand nombre de recherches ont été menées afin de mieux comprendre leurs besoins et de leur apporter plus de bien-être et de confort, en tentant de rendre leur lieu de vie aussi chaleureux que possible.

Par ailleurs, malgré la dépendance et/ou le handicap, l’entrée en établissement médico-social n’est plus synonyme d’inactivité. De la même façon, il est aujourd’hui admis qu’une personne âgée et/ou en situation de handicap a besoin de soins médicaux, mais aussi d’un soutien psychologique et social. Les soins seuls ne peuvent pas suffire à l’épanouissement de la personne.

La médiation animale fait partie du panel d’activités adaptées à ce tImage 22ype de public.

De nombreuses études scientifiques mettent en évidence que la présence de nos animaux domestiques a des effets bénéfiques sur le bien-être, la santé physique et psychique, et qu’enfin l’animal assure un rôle de catalyseur social. Déjà en 1995, l’Organisation Mondiale de la Santé tenait ainsi à : « marquer sa reconnaissance des effets positifs sur la santé que peut apporter l’animal de compagnie, notamment dans les domaines des maladies cardiovasculaires, des soins palliatifs, des maladies mentales et de la gériatrie» (Source : Fradin 2009).

 

Ainsi depuis 2007, l’association Lien Knin réuni des personnes convaincues de l’importance du lien avec l’animal et de son impact sur la vie sociale.

 


 

Lien Knin a été fondée sur deux constats forts :

– La personne atteinte de troubleTest 1s cognitifs et en situation de handicap devient une personne dépendante, que nous avons souvent du mal à approcher, à comprendre, à qui donner devient difficile et avec qui communiquer apparaît compliqué.

– L’animal ouvre à la sensorialité : il incite au toucher, donne envie de le regarder et même de le contempler, stimule l’écoute,… De plus, son approche est spécifique : il est spontané, sans attente, source d’ouverture, de lien social, d’activités physiques, et tout simplement d’envie.

L’approche de la personne peut alors être possible. L’animal touche la sphère sensorielle de la personne, tiers dans la relation, il devient alors le lien qui permet de_MG_0434+C l’inviter à mobiliser au mieux ses compétences et travailler sur ses différents potentiels : les résidents sont valorisés sur ce qu’ils savent faire et peuvent exprimer librement leurs sentiments et émotions.

L’initiative de Lien Knin consiste donc à proposer la présence et les bienfaits d’animaux d’accompagnement social à des personnes âgées, des personnes fragilisées et des personnes en situation de handicap.

 

 


 

L’originalité de Lien Knin repose sur :

– La collaboration dès 2007 avec les associationsIMG_0326+PORTRAIT Les Chiens Guides d’Aveugles de l’Ouest et Handi’Chiens qui nous remettent nos chiens de travail. (Équipe Canine)

– La volonté de travailler en étroite collaboration avec les équipes soignantes des établissements. Les séances de médiation animale proposées par Lien Knin sont plus qu’une simple animation, ce sont des ateliers canins spécifiques et adaptés à chaque participant. Des référents sont nommés, des groupes de participants sont formés, le cadre des séances est défini. Tout ce travail repose sur des objectifs individuels précis, des observations rigoureuses et des évaluations régulières. Grâce à des outils de suivi, le travail de médiation animale peut s’inscrire sur la durée dans chaque projet de vie individualisé.

En tant qu’association d’aide à la personne par la médiation animale, Lien Knin proposeIMG_0175+PORTRAIT une approche alternative et complémentaire.

Elle permet de répondre à la demande d’établissements médico-sociaux qui ne parviennent pas ou plus à proposer des activités quotidiennes aux personnes accueillies de plus en plus tardivement. L’activité avec l’animal permet de garder le lien avec l’autre et le sentiment d’utilité.

 


don_406

Les commentaires sont fermés